15/11/2008

(note en chantier - dernière mise à jour 23 novembre)

Je crois que ma dealeuse de monstres m’a laissé choir. Des tâches pressantes la tiennent sans doute : étendre le linge, broder des napperons… J’ai dû partir en personne à la chasse sur le Net, m’embusquer dans Google pour harponner d’un coup de souris quelque gadget idiot qui passerait à proximité. J’ai donc tapé quelque chose comme « Top 10 gadget » pour rabattre le troupeau. Giboyeuse la contrée ! Pour un peu, au lieu de ramener un top dix, j’avais de quoi constituer un top cinq des top dix et passer l’hiver tranquille. On va donc mixer un peu les deux idées, s’appesantir sur une première brassée d’objets nazes et de là, dériver.

 

Dans ce qui suit, l’italique cite le site d’origine CNETFRANCE.FR, qui propose de « Mieux vivre les technologies » et où vous trouverez en cherchant un peu  plein de trucs sur lesquels nous reviendront certainement si la panne d’approvisionnement spontané devait se prolonger.

Top 10 gadget 1.jpg

Le téléphone de mon cancérologue

Le Smokers Phone est à la fois un téléphone et un paquet de cigarettes standard offrant une contenance de 7 cigarettes. Ce concept mortel vous permet d’appeler directement les urgences après avoir fumé vos cigarettes. Pratique et sécuritaire! Le Smokers Phone ne se borne pas à vous sauver la vie, ou de vous la prendre, il est aussi un véritable téléphone multimédia avec son lecteur MP3, son écran couleur et sa caméra VGA, de quoi vous occuper pendant la trachéotomie… Le Smokers phone est disponible en Asie pour 175$.

Autant vous le dire tout de suite, on ne saura rien des modalités ayant présidé au choix puis au classement des objets de ce top 10. Chiffres de vente ? Votes d'internautes ? D'ailleurs à supposer qu’il ait été fait appel au vote, sur quel critère départager le téléphone-étuis à cigarette (premier de la liste) du maillot de bain-chargeur d’accus (bon dernier) ? On peut juste supposer que les électeurs – s’il y en a eu – étaient majoritairement des fumeurs et minoritairement des femmes. Il n’y a donc que les fumeuses qui ont dû être un peu emmerdées.

 

Avec ce premier objet, on a un beau cas d’hybridation puisqu’il procède assez directement de deux autres, d’espèces différentes, réunis en un seul. J’insiste sur l’incompatibilité sexuelle nécessaire pour qu’un objet hybride ait un peu d’intérêt. Ben oui, parce que la greffe réussie d’un lecteur MP3 ou d’un appareil photo sur un téléphone portable, par exemple, ça parait relever plus d’un processus de croisement, les spécimens obtenus paraissant infiniment capables de se reproduire entre eux pour être finalement dotés de caractéristiques empruntées à des espèces voisines puis très largement partagées. Nul doute donc qu’à terme, nos téléphones seront aussi des télévisions, des GPS, des caméras, des terminaux Internet, des consoles de jeux, des juke-boxes.  C’est déjà fait ? Ben vous voyez ! Mais pour ce téléphone-étuis à cigarette, c’est bien sûr l’écart entre ses deux objets source qui est intéressant. Mais on voit bien également comment leur réunification a été dictée par ce souci de moindre encombrement dans la même poche joint à l’inquiétude très toxicomaniaque d’avoir ses deux produits sous la main en même temps et ajoutant finalement le plaisir de fumer en téléphonant, délicieusement mélangé à celui de téléphoner en fumant.

 

 

Top 10 gadget 2.jpg

Réveil percepteur

Des problèmes pour vous réveiller le matin ? Banclock illustre parfaitement le concept du « silence est d’or ». Voici le premier réveil tirelire, au lieu d’appuyer frénétiquement sur le bouton snooze ou alarme off, vous devrez y glisser une pièce dans la fente pour que le Banclock s’arrête. Un concept qui s’avère très efficace pour les radins et deviendra une façon originale de mettre de l’argent de côté pour les autres.

 

 

Autre hybride assez réussi puisqu’il réunit un radio-réveil et une tirelire dont on ne voit pas au départ ce qu’ils peuvent bien avoir à faire en commun. À l’arrivée non plus d’ailleurs. De deux choses l’une : soit vous prévoyez en vous couchant de laisser à côté de l’engin une pile de pièce qui vous permettra de l’éteindre et de dormir jusqu’à l’année prochaine, soit vous serez effectivement obligé de vous lever pour chercher frénétiquement dans toute l’appart une putain de pièce pour éteindre ce putain de réveil et là, ça va mal finir. Si vous avez de la chance, vous trouverez sans trop chercher la tirelire des gosses (mais bonjour l’incident diplomatique quand EUX seront réveillés), soit vous avez déjà complètement épuisé les ressources du lieu en matière de rondelles métalliques, ces petits cons ayant fini par cacher leurs économies dans un endroit où vous n’allez jamais – genre le fond du bac à linge - et vous allez devoir faire taire l’engin à la hache, que meeeeeerde ! Où est-ce qu'ELLE l’a rangée ?

 

On trouvera peut-être le paragraphe qui précède exagérément machiste, accusant par là son rédacteur de puiser sans réserve dans son vécu, ou d’être dans l’incapacité de se mettre à la place de nos compagnes, celles-là même que les féroces soldats viennent égorger dans nos bras avec nos fils (ils ont dû sacrément saloper le boulot, parce qu’il en reste encore beaucoup, pour ne pas dire trop). Non, mais NON ajouta-t-il in extremis pour tenter de conserver son lectorat féminin, celui-ci étant à l’origine de 99% des visites, le reste c’est Kats. Non ! C’est tout simplement que celles-ci n’ont pas du tout besoin de ce genre d’objet pour réaliser ces patientes économies grâce auxquelles elles pourront payer cash le premier versement de notre poumon artificiel ! Ce dont nous ne saurons jamais les remercier assez. (Putain, c’est pas passé loin cette fois !)

 

 

Top 10 gadget 3.jpg

Le téléphone de l’espace

Petit, vous rêviez de devenir cosmonaute, et puis monsieur Vigouroux, votre prof de techno en 4éme vous en a dissuadé. Lorsque l’on n’est même pas capable de faire un avion en papier, difficile d’envisager une carrière dans l’aéronautique… Ne perdez pas espoir, si vous n’êtes pas devenu cosmonaute, vous allez pouvoir obtenir un téléphone qui va en faire rêver plus d’un. Le Shenzhou VII rend hommage au projet spatial de l’empire du Milieu. Ce téléphone très discret dispose d’un slot pour les cartes microSD, un lecteur audio/vidéo et un APN de 2 mégapixels. Disponible en Chine pour moins de 100$.

 

Au contraire des deux précédents, cet objet ne découle pas d’une hybridation, ou très lointaine entre un téléphone et un godemiché (devine d’où je t’appelle ?) mais plutôt d’une customisation. Je ne trouve pas spontanément de mot franco-français pour désigner cet emprunt d’apparence. Sans doute vos commentaires m’éclaireront-ils sur ce point. Un téléphone qui voudrait ressembler à une fusée donc. C’est complètement raté bien sûr. D’ailleurs le paragraphe d’accompagnement rame un peu pour accrocher solidement cet objet con à cette troisième place qui parait usurpée. J’en profite pour signaler que non, je n’ai jamais eu de prof de techno s’appelant Vigouroux – je n’ai d’ailleurs jamais eu de cours de techno, c’était des travaux manuels - , que je sais faire plusieurs modèles d’avions en papier dont un qui vole particulièrement bien et que je n’ai jamais voulu devenir cosmonaute. D’ailleurs, et puisque j’en suis à flinguer l’argumentaire, je doute que ce téléphone puisse en faire rêver plus d’un. Quant à le trouver « discret » faut quand même pas pousser mémère.

 

Je suis passé un peu vite sur la ressemblance de ce téléphone avec ce truc que vous planquez chez vous et qui n’est pas la hache d'un précédent paragraphe. Mais c’est pour mieux y revenir. Ben oui, parce qu’en fait, ce sont les fusées qui ressemblent à des sexes masculins artificiels érigés, ce qui donne une lecture tout à fait intéressante de la conquête spatiale, en particulier quand elle essaye d’atteindre la lune.

 

Top 10 gadget 4.jpg

Oreiller Bluetooth

Certaines personnes souhaitent toujours rester connectées. Les acharnés du boulot ont trouvé un accessoire qui va booster leur productivité, l’oreiller Bluetooth perCushion. Fabriqué par Urbantool, cet instrument de torture permet de relier votre téléphone à votre oreiller, de sorte que vous puissiez prendre un appel sans vous réveiller en sursaut et perdre un quart d’heure à chercher l’animal vibrant. PerCushion mesure 66cm de large et dispose d’un haut-parleur, d’un micro est d’une batterie autorisant 300 heures de veille et 8 heures de communication. Le perCushion est commercialisé 350 €, sûrement le prix du repos éternel...

 

On est reparti dans l’hybridation, ici entre un oreiller et un téléphone, mais je crains que le principal intérêt de ce gadget ait échappé à notre excellent confrère, rédacteur du paragraphe destiné à faire miroiter les qualités du pouf sous nos yeux émerveillés. Eviter de chercher le nuisible ? Ne pas louper un appel ? Répondre en dormant ? Billevesées ! Le seul intérêt de l’oreiller Bluetooth perCushion, c’est bien sûr d’éteindre votre portable sans vous réveiller et de continuer à dormir jusqu’à demain. Faut vraiment tout leur dire !

 

Nb : je me demande dans quelle mesure le glissement oreillette àoreiller a présidé à l’invention du pouf.

 

Top 10 gadget 5.jpg

MP3 Tecktonik

Suivant les traces d’Aibo, le robot chien, les designeurs de Sony ont accouché d’un nouveau concept réjouissant, Rolly, le robot MP3. Disposant de 1 ou 2 Go de mémoire, cet œuf mécanique s’agite et tourne dans tout les sens pour faire vivre votre musique. Une ambiance « Mondoteck» garantie pour ce « must have » musical disponible au Japon et outre atlantique pour 350$.

 

Désolé, je ne comprends pas. C’est d’ailleurs une question à laquelle je me suis déjà heurtée en cherchant des gadgets idiots à chroniquer : on se demande vraiment à quoi peuvent servir certains. Certes, je ne lis pas l’anglais et le taïwanais encore moins, mais j’ai la faiblesse de croire qu’un « bon » gadget laisse deviner sa raison d’être au premier coup d’œil, ou en deux photos maxi : ouvert/fermé, allumé/éteint, avant/après, sans/avec. S’il faut se farcir dix minutes de lecture, c’est aussi insupportable qu’une blague qu’on tenterait de vous expliquer parce que vous ne l’avez pas comprise, ou pas trouvée drôle. D’ailleurs livrons nous à un petit test : Connaissez-vous la différence entre Tintin et Milou ? Non ? Milou n’a pas de chien. Statistiquement, la moitié d’entre vous trouve cette blague drôle et l’autre moitié naze. Mais si je demandais à la première moitié d’expliquer pourquoi c’est drôle à l’autre moitié, il est probable que tout le monde aurait très vite envie de mourir. Ben les gadgets, c’est pareil. Vous achetez le truc en pensant que tiens, ça ferait bien un cadeau pour machin. Vous l’offrez, machin le déballe et demande : « C’est quoi ? » Ça va être l’heure pour vous de reprendre une petite ciguë.

 

Donc le lecteur MP3 Tecktonik(sa mère) de Sony, l’argumentaire aura beau essayer de nous convaincre que « cet œuf mécanique s’agite et tourne dans tout les sens pour faire vivre votre musique. » ça passe très mal à la radio. Alors oui, la maison ne reculant devant aucun sacrifice, surtout s’il s’agit de crucifier une lecteuse, et surtout s’il s’agissait, au hasard, de la très attachante Mélanie (de Tours), on pourrait aller voir sur D.M. ou Y.T s’il n’y aurait pas une petite vidéo qui…

 

Y’a. Titrée « Vidéo Sony Rolly » Je vous préviens, le début est assez laborieux et la fin limite grotesque. En plus c’est tout petit ce machin là. Mais au moins apprend-on que D2R2 partage avec l’ornithorynque autre chose qu’un nom improbable : il pond des œufs.

 

NB : Signalons au rédacteur de l’argumentaire que « Mondotek », l’amas épileptique ayant lancé la tecktonik, qui est à la musique ce que Carla Bruni est à la chanson et Harry Potter à la littérature, Mondotek, donc, ne s’écrit pas « teck ». Mais nous ne lui lancerons pas la pierre, on n’est pas de bois.  

 

Top 10 gadget 6.jpg

Studio pour virtuose du piano

Le Baby Grand Master est un piano à queue qui ravira les virtuoses de la platine. Inutile d’appréhender le solfège et se fâcher définitivement avec la musique, ce piano blanc laqué est réservé au D.J. Il intègre d’ailleurs tout ce qu’il faut pour devenir un maître du crossfader. Deux platines CD/DVD, des consoles de mixage audio/vidéo, des moniteurs LCD, un ampli de 1100 Watts et 7 haut-parleurs. De quoi donner un petit coup de jeune à Rachmaninov.

 

Bof bof. Une customisation sans grand intérêt si ? Quant à Rachmaninov, le seul coup qu'il pourrait prendre avec ce truc, c'est un coup de jus.

 

Top 10 gadget 7.jpg

Le plus petit lecteur MP3 du monde ?

Le Ultimate Smallest MP3 player est, comme son nom l’indique, le plus compact des baladeurs musicaux. Avec ses 2.4 cm de côté et son écran bleuté, ce petit carré musical avance effectivement un gabarit de lilliputien. Pour autant, il dispose de 2 Go de mémoire, annonce une compatibilité WMV, WMA, ASF, MP3, une autonomie de 5 heures et intègre même un tuner FM pour moins de 100€.

 

Ce lecteur MP3 illustre parfaitement une autre tendance lourde des objets, génératrice de beaucoup de nouveautés : la miniaturisation. On lasserait le lecteur en égrenant la litanie des objets qui ont vu leur taille brusquement, ou continûment diminuer au fil des années, au premier rang desquels on trouverait nos ordis bien sûr, dont les performances semblent d’ailleurs inversement proportionnelles à leur volume. On se demande où tout cela s’arrêtera. Perso, j’oserais volontiers un pronostic, mais il me faut avant cela évoquer une autre tendance lourde de nos objets, celle de leur dématérialisation.

 

On se souvient qu’il n’y a pas si longtemps, nous achetions notre musique sous forme de disques vinyle 30 cm. L’objet n’était pas bien épais, mais il occupait une surface importante et pour peu qu’on soit un vrai collectionneur, la musique finissait par occuper un espace mesurable en mètres cubes. Puis le CD nous a fait fondre tout ça et l’on paraissait bien engagé dans une miniaturisation des supports et des lecteurs. Sauf que le format MP3, Internet et les cartes mémoire aidant, la musique n’a bientôt plus eu besoin de support du tout pour voyager. Elle en a encore un peu besoin pour être stockée, mais c’est très passager. Il est assez probable que pour écouter nos morceaux préférés, bientôt, la simple consultation de notre playliste sur Deezer suffise, ce que l’inévitable connexion individuelle et continuelle à Internet devrait rendre possible. D’autant que nos terminaux, pardon, nos téléphones se miniaturisant beaucoup eux aussi. Ça ne devrait donc plus tarder maintenant.

 

La limite de la miniaturisation, c’est son point de rencontre avec la virtualisation. Autrement dit, un objet cesse de voir son volume diminuer quand on n’a plus besoin de le voir ou de l’avoir sous la main pour s’en servir. Quand nos téléphones seront assez discrets pour être installés en permanence dans le creux de nos oreilles et nos écrans sur nos lunettes ou mieux, directement sur nos lentilles de contact, il est assez probable que la miniaturisation marquera une pause. Qu’à l’autre bout, le matériel de notre fournisseur d’accès occupe alors le volume d’une valise ou d’un pâté de maison, nous n’en n’aurons cure. Cette pause de la miniaturisation sera d’ailleurs de courte durée, juste le temps que se généralise la technologie permettant d’établir une connexion directement par nos nerf optique et auditif. Ce jour là, nous verrons et entendrons Internet comme le paysage et les oiseaux lors d’une balade, ou comme le bruit de la circulation et les vitrines si vous n’aimez pas la campagne. Nos rues sont déjà pleines de gens parlant seuls à voix haute, ce qui était un signe certain de dérangement il y a dix ans, elles seront bientôt envahies de gens en permanence hallucinés.

 

En attendant, notre plus petit lecteur MP3 du moment est déjà plus petit qu’un pacemaker et la seule chose qui empêche qu’on nous l’implante reste probablement son alimentation. Je prédis de beaux jours à celui qui inventera la technologie permettant de convertir la cellulite en électricité. Parce que vous et moi avons de ce côté-là de quoi éclairer une ville de 10 000 habitant pendant un an, non ? Enfin… Surtout vous.

 

Top 10 gadget 8.jpg

Ma guitare se plie en deux quand je joue !

DeVillain Guitar Company propose un concept qui séduira les musiciens globes trotteurs. La Centerfold dispose d’un manche qui se rabat sur la caisse de résonance offrant ainsi un encombrement moindre. Pour conserver le bon accordage de la guitare, les cordes s’enroulent autour d’un cylindre métallique. Concept original et pratique, la Centerfold coûtera tout de même 2600 € aux musiciens fortunés.

 

Alors là, oui. Avec la guitare électrique pliante, nous tenons des deux mains un objet bougrement intéressant. Le fait que j’ai été un moment musicien et même guitariste alimente certainement le filet de bave qui s’écoule à présent de mes babines, ainsi que la perspective moultement caressée de me réincarner en Jimmy Hendrix, mais pas que. Nous tenons avec la guitare pliante un bel exemple de cette idée reçue selon laquelle la bataille pour l’environnement passe par la lutte contre l’encombrement. Comme si mieux vivre consistait à occuper moins de place, ou plutôt comme s’il convenait de toujours gagner de l’espace vital sur nos objets, alors qu’il ne s’agit souvent que d’un petit arrangement  de surface pour pouvoir en entasser plus.

 

Mais le pliant garde néanmoins son charme. Parce qu’on plie pour pouvoir mieux voyager. L’espace qui s’offre, celui gagné sur l’encombrement, ce n’est pas celui de nos étagères, mais bien celui du monde qui s’ouvre. Parce qu’entre nous, et à moins que vous habitiez un placard, vous avez assez de murs chez vous pour accrocher une bonne dizaine de guitares et même si vous roulez en Smart, vous pourrez en loger trois quatre à l’arrière. Donc, et si je m’en tiens au côté pratique, personne n’a réellement besoin d’une guitare pliante et certainement pas ceux qui pourraient se l’acheter. Ben oui, parce qu’à ce prix là, si vous en avez les moyens, vous êtes également en mesure de la faire suivre en chronoposte ou de vous la fedexer dans toutes les villes étapes de votre tournée mondiale.

 

Mais il vous la faut, parce qu’elle est pliante, donc nomade. Il vous la faut même si vous devrez pour vous en servir traîner derrière un ampli gros comme un réfrigérateur solidement arrimé à une centrale nucléaire. Il vous la faut parce que dans rock'n roll il y a route.

Elle est donc aussi pratique qu’un 4x4 qui vous permettrait de franchir le Ténéré mais ne vous sert qu’à traverser la ville pour aller chercher les gosses à l’école, pratique comme ce couteau suisse dont seul le tire-bouchon s’est montré réellement utile, et encore, c’était au pot d’adieu de Gisèle en 2003.

1

2

Vous vous demanderez peut-être comme moi à quoi ressemble cette guitare complètement repliée ? À ça :  

 

guitare pliante devillain_fold.jpg

 

 

 

Le fait que malgré des recherches poussées je n’ai trouvé aucun étui, aucune housse destiné à ranger cette guitare une fois pliée prouve bien qu’elle n’est pas destinée à l’être. C’est dans la tête qu’elle voyage.

Top 10 gadget 9.jpg

GPS pour filles de joie

Pourquoi les travailleuses du sexe n’auraient pas accès aux nouvelles technologies ? Le concept Aphrodite Platforme a pour objet la protection de ces demoiselles grâce à des souliers à semelles compensées dotées d’un système de repérage GPS et d’une alarme. Véritable sac banane pour escorte girls, ces chaussures intègrent un espace de rangement, pour y loger clés de voiture, petites monnaies et peuvent même accueillir un petit écran LCD dans le talon. Ces plateformes boots numériques restent encore à l’état de projet...

 

Alors là, c’est certain, cette godasse a été inventée par un mec. Parce qu’entre nous, la seule chose qui aurait été réellement utile à ces dames en matière de technologie nomade, c’est à l’évidence un lecteur carte bleue. Mais on voit bien pourquoi il n’y est pas :

 

« Chériiiiii ? C’est quoi sur ton relevé bancaire ces 50€ à « Vanessa la siphoneuse ? »

 

 

 

 

 

Top 10 gadget 10.jpg

Maillot de bain solaire

La marque de dessous féminins Triumph propose aux sirènes technophiles un maillot de bain Hi Tech qui permet de recharger leurs gadgets. Pourquoi lézarder bêtement au soleil, alors qu’on peut en même temps flatter sa fibre écolo et recharger son iPhone ? Ce maillot de bain est constitué de petits panneaux photoélectriques et d’un câble dépassant de l’entrejambe pour que madame puisse recharger ses « joujoux ». En vente cet été.

 

On attendait quelque chose autour de « Sexe à pile »… même pas. La seule chose qui ne paraisse pas ratée dans ce projet, cet objet et cette photo, c’est l’épilation maillot de la dame. Parce que pour le reste, le modèle – très laid - la boudine. Pi c’est pas la peine d’enlever les poils si c’est pour rajouter des fils.

 

 

Commentaires

Les chaussures joyeuses, vous les faites en blanc ? Merci

Écrit par : mélaniedetours | 16/11/2008

Répondre à ce commentaire

Oui, elles se font en blanc, mais uniquement pour les pieds droits, ce qui n'est pas très grave puisqu'elles sont unisexe et vont indiféremment aux deux. Attention, la pointure 40 n'est pas disponible. ♣



Nb : Vraiment, pour les strings, y'a pas moyen ?

Écrit par : ♣ | 16/11/2008

Répondre à ce commentaire

Pour le string, je ne dois pas avoir la bonne morphologie, quand j'en mets un, mes fesses débordent des deux côtés !

Écrit par : mélaniedetours | 16/11/2008

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire