03/07/2010

Vacance(s)

Glacier.jpg
 

 

Lettrine (C glacier).jpga y est, ça commence. Si si, je le sens bien : on attaque la traversée du désert de l’été. La torpeur gagne les blogs. Ceux d’entre vous prenant leur vacances en août vont faire semblant d’être déjà partis, se la jouant honteuse d’être encore au taf. Nos amis chômeurs et retraités vont également se laisser contaminer par une subite discrétion, soucieux d'apparaître comme tout le monde. Quant aux juilletistes, ils continueront bien sûr à nous lire sur leur iphone mais s’abstiendront de commenter puisqu’ils sont en vacances.

 

Se trouvera alors une nouvelle fois démontré que la blogosphère n’échappe heureusement pas aux saisons. C’est plutôt rassurant en ces périodes de flux tendu et de stock zéro. Et nous ferons comme si, quittant nos bureaux et nos villes nous devions également marquer un certain éloignement avec la blogosphère.

 

Parmi nous, quelques traîtres auront préparé des notes d’avance et programmé leur publication pendant leur régression sous le soleil, au bord de l’eau, jusqu’au stade larvaire. Va savoir par quels devoirs ceux-là se sentent tenus ? Peut-être ont-ils quelqu’un pour leur chat, quelqu’un passant arroser leurs plantes et cette idée, confuse, que leur blog étant également quelque chose de vivant il lui faut sa publication régulière ?  Ou alors c’est l’angoisse archaïque d’être oublié ? Pensent-ils qu’en suspendant trois semaines toute activité ils vont sombrer dans un néant dont rien ni personne ne viendra les sortir à la rentré ?

 

Sur certains blogs, on ne verra même pas la différences. Ceux là ont adopté depuis longtemps un rythme de publication estival : si je veux, quand je veux, ou alors demain.

 

Ici ? Perso, je suis en vacances du 10 juillet au soir au 16 août matin. Mais grâce à une séries de circonstances incluant la porte de notre box défoncée par un voisin maladroit et la dépression d’Anne, nous n’avons aucun projet au-delà du 15 juillet. Entre le 11 et le 15, nous serons au 12ème festival « Nuits de rêve… » organisé par l’association « Rève de foin » en Haute Loire, comme chaque année depuis au moins… Houlà ! deux ans, mais après, on sait pas. J’ai beau me botter le cul, m’être juré de ne PLUS JAMAIS rester chez moi l’été après avoir commis cette erreur une fois, je n’arrive pas à formuler un projet. Paradoxalement, la canicule n’aide pas. Me sens complètement abruti. Tu dis ? On a du mal à imaginer que ce soit pire que d’habitude ? Va cuire. Donc je ne sais pas encore si cet ici-carnet sera ouvert, entrebâillé, s’il va lui pousser de nouvelles feuilles ou non, ni si je serai en mesure d’entretenir ici un petit courant d’air du temps. T’as qu’à passer à l'heure de l'apéro, tu verras bien.

Nb : si quelqu'un reconnait ce glacier, j'aimerais bien savoir où il est... 

 

 

Commentaires

Vacances ou pas je te donne ma réponse à ta question:
C'est un glacier de Patagonie "Le Perito Moreno" qui est l’un des seuls glaciers au monde à continuer sa croissance.
Sinon les vacs c'est comme les femmes avec des hauts et des bas et quand tout tombe on est bien!!! :)
Merci Maitre glacier de nous avoir rafraichis avec l'argentine et ses glaces.
Bonne vacances à tous.

Écrit par : NetKulture | 03/07/2010

Répondre à ce commentaire

Je me doutais un peu que c'était celui-là, mais je n'avais plus son nom... Merci Tonton. Bon été à toi, ici, là bas...

Écrit par : Jimidi | 03/07/2010

Absolument pas honteuse d'être encore au Taf
je ne partirai qu'une petite dizaine de jours en Août
et comme je me fiche de paraître comme tout l'monde je vais continuer à causer à droite et à gauche sur le web, c'est à dire rarement, sauf ici
et sauf si tu causes plus :s
Mon blog étant en mode été tout l'temps, ça changera guère, peut-être de nouveaux lecteurs ? De ceux que leur chat a oublié avant de partir en vacances ?
Sur Grenoble, juillet pour ceux qui restent, c'est le Cabaret Frappé, le festival Jacques Brel en chartreuse, bref, c'est pas encore tout à fait mort
J'ai donc un été avec des projets musique, piscine, lecture et bières au terrasses

Écrit par : Ido | 03/07/2010

Répondre à ce commentaire

Ok, alors voilà ce qu'on va faire. Je demande à Doris de me prêter sa maison de Saint Même - après tout, elle bosse, donc elle n'a rien d'autre à en faire - et on te rejoint quelque part à Grenoble, quelque part vers fin juillet, pour boire des bières en terrasse...

Écrit par : Jimidi | 03/07/2010

Si vous n'avez rien de prévu et que vous faites un détour par Paris (je sais, bonjour le détour) prévenez-moi, on a des terrasses très bien aussi.

Écrit par : MiKla | 03/07/2010

Répondre à ce commentaire

Oui, tiens ? On sait jamais...

Écrit par : Jimidi | 03/07/2010

Pis s'il vous poussait des ailes, vous êtes bienvenus sur la mienne de terrasse. Je continuerai aussi à venir lire ici. Pas de vacances prévues cet été.

Écrit par : WLouve | 04/07/2010

Répondre à ce commentaire

Tu ne perds rien pour attendre, chère Louve. Je prévois un vrai grand bon voyage au Canada dès que je serais à la retraite... dans trois ans. ♣

Écrit par : Jimidi | 04/07/2010

avec plaisir !
de Saint Même en parapente, vous devez en plus pouvoir atterrir direct place du jardin de ville :p

Écrit par : Ido | 04/07/2010

Répondre à ce commentaire

Ben voilà ! dès que j'ai le dos tourné vous profitez pour vous lancer des invitations !

Écrit par : Mélanie de Tours | 04/07/2010

Répondre à ce commentaire

elle est dépressive madame Anne ? C'est de votre faute ?

Écrit par : Mémé | 04/07/2010

Répondre à ce commentaire

Oui, elle est en dépression, ma brune. D'autres commentaires encourageants ?

Écrit par : Jimidi | 05/07/2010

Bah c'était pas méchant, c'était pour vous faire un sourire mais je vois que c'est raté... bon si vous avez besoin de causer vous savez où me trouver.

Écrit par : Mémé | 05/07/2010

Répondre à ce commentaire

Tiens ? Voilà un défi intéressant : écrire quelque chose de drôle sur la dépression (et/ou quelqu'un de déprimé). Mais j'avoue que perso, je ne suis pas prêt. ♣

Écrit par : Jimidi | 06/07/2010

Écrire un commentaire